Découvrez mon dernier projet : le restaurant l’Échanson

L’ancienne mairie de Vaux-en-Beaujolais, restée vacante depuis le déménagement des infrastructures et du personnel devait trouver un repreneur. Bien décidée à établir un restaurant pour animer le bourg du village, la commune sollicita le chef étoilé Romain Barthe et son épouse associée. Déjà propriétaires de « l’auberge de Clochemerle » située une rue plus bas depuis dix ans, ils répondaient favorablement à ce nouveau challenge.

Conduits par l’architecte SEREZIAT (Limonest), les travaux devaient assurer la mise aux normes de la bâtisse et transformer les bureaux du premier étage en un appartement destiné au cuisinier.

L’aménagement intérieur devait clore définitivement le chapitre de la mairie en transformant la salle principale de 60 mètres carrés et haute de plus de 3 mètres. Rendre ce bar restaurant convivial était primordial, mais il ne fallait pas tomber dans la facilité en réutilisant les codes du bistrot lyonnais traditionnel.

Pour casser l’aspect couloir initial et rendre le lieu plus intime, deux claustras et une cloison mobile ont été installés, divisant par ce biais le restaurant en deux. Autour de la verrière atelier, la clientèle vient déguster des vins et bières soigneusement sélectionnés par Delphine Barthe, sommelière de métier. L’aile droite de l’Échanson étant réservée à la restauration.

Le rouge, les touches de laiton ou de cuivre et le bois de chêne utilisés pour réchauffer l’atmosphère s’accordent délicatement avec les stylobates repeints en gris anthracite, et le carrelage d’époque aux tonalités brunes. Des teintes de fond choisies pour faire écho au logo de l’Échanson dont l’empreinte néo Art déco a été un moteur dans la conduite du projet.

Ainsi, les accessoires dorés signés par le collectif de designers français ENO STUDIO, les papiers peints Gatsby de chez Khrôma et Antiqua de chez Wall and Deco, le velours chatôyant des rideaux viennent se greffer à un décor déjà établi 20 ans auparavant par l’artiste local Alain Renoux. Patrimoine du village, les fresques Printemps, Automne, Hiver des paysages Vauxois devaient être conservées. Le choix fut de les encadrer comme des tableaux pour mettre en valeur le travail du peintre tout en donnant de la profondeur aux murs.

A l’extérieur, la terrasse profite d’un écrin riche d’histoire. Le château de Vaux en Beaujolais, le clocher et le pressoir donnent aux touristes de quoi s’émerveiller le temps d’une dégustation ensoleillée.

4 commentaires sur “Découvrez mon dernier projet : le restaurant l’Échanson

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s