Optimiser une pièce sous pente

Investir les combles de la maison, vivre sous les toits, avoir son espace rien qu’à soi… on en a tous un peu rêvé. Mais à vivre au quotidien, est-ce si facile ? Décryptage et solutions…

La pente de toit, voilà un point délicat ! Elle vous contraint de vous baisser, vous empêche de disposer votre mobilier comme bon vous semble, restreint la surface habitable. Finalement, ce n’était peut être pas une si bonne idée de rénover le grenier ou de louer cette chambre de bonne que vous trouviez super cosy, vous soufflez-vous… Mais avant de jeter la pierre à cette satané contrainte, avez-vous pensé à tout ?

Car il existe bien des manières d’optimiser un espace sous pente. Si le sur-mesure est la première clef de la réussite, il faut aussi penser couleurs, fluidité de circulation et bien se questionner sur le mobilier.

  1. L’aménagement menuisé sur-mesure

Si la pente de toit gêne l’installation de vos meubles (penderies, armoires, commodes…) misez sur des installations sur-mesure. L’investissement est un coût mais promis, vous vous congratulerez une fois que vos rangements épouseront parfaitement les lignes du bâti. Le résultat sera résolument moderne et épuré ! C’est aussi un excellent moyen pour minimiser le bazar, puisque vos nouveaux placards pourront s’étendre sur toute la longueur de la pièce.

Autre réalisation menuisée sur-mesure que vous devez envisager sérieusement : l’adaptation des portes à la pente de toit. Une ouverture toute hauteur conçue au millimètre vous permettra d’installer les accès à l’endroit souhaité et d’apporter davantage de légèreté. L’oeil ne butera pas sur le linteau de la porte et pourra courir jusqu’au plafond.

 

2. Pousser les volumes avec la couleur

Ce sentiment heureux de « vivre comme dans une cabane » peut avoir ses contre-coups. A la longue, le confinement peut devenir pesant ! Pour aller à l’encontre de cette sensation désagréable et profiter pleinement d’un espace atypique, les tonalités claires (blanc, beige, gris perle, pastel…) sont les plus appropriées. L’objectif est de repousser (visuellement bien entendu) tous les murs qui vous étouffent. Attention, si les poutres apparentes vous charment, ne les abandonnez pas au blanc. Soulignez-les par une couleur qui tranche ou faites-les restaurer avec soin.

Le choix du charme de l’ancien ou de l’osé vous appartient ! Ci-dessus (photo 1 et 2) , le gris révèle le squelette de la maison avec élégance et tout en discrétion. Ci-après, le bleu canard attire le regard et les poutres remises au goût du jour s’affirment comme l’élément décoratif principal de cette chambre d’enfants.

3. Fluidité de circulation

Le bon usage d’une pièce ou plutôt la qualité de vie qu’elle nous offre est fortement liée à la fluidité de circulation qu’on y trouve. Lorsque vous ouvrez un placard, cela ne devrait pas gêner votre passage, de même qu’une porte ne devrait pas buter contre votre mobilier. Ce sont ces petites choses qui rendent un logement pénible à vivre quotidiennement. Pour qu’un espace sous pente soit optimisé, il faut savoir désencombrer ! A ce titre, les portes coulissantes sur cloison ou à galandage sont très utiles. Vous pouvez les utiliser aussi et surtout côté rangements. Dans une petite salle de bains sous combles, la douche à l’italienne avec une seule paroi vitrée au maximum permet de libérer l’espace sans jamais l’alourdir.

4. Un mobilier adéquat

Vous avez opté pour les rangements sur-mesure, c’est très bien ! Il vous reste tout de même quelques efforts à fournir pour que vos pièces soient parfaitement agencées. Ce conseil vaut surtout pour les petits espaces avec une pente importante. Dans ce cas précis, je préconise un mobilier aérien et minimaliste. Dans la chambre ci-dessous, le bureau est un plan fixé à la poutre et semble flotter dans l’air, tandis que la chaise en métal ajouré se fait presque invisible, sans toutefois manquer de caractère.

 

 

Cet article est l’occasion pour moi de vous présenter mon travail. Pour cet appartement dont la pièce principale côtoie furieusement la contrainte de la sous pente, mon objectif était d’aider les clients d’une agence de chasseur immobilier à y projeter leur futur.

Photos avant :

Le projet d’aménagement :

planche matériaux

L’ambiance que j’ai choisie est neutre (pour plaire au plus grand nombre) mais avant tout pleine de douceur. Il fallait donner envie d’investir cet appartement en un coup d’oeil. L’espace étant très restreint, donner la sensation d’espace et attirer le regard sur la qualité plutôt que sur la quantité était primordial. Ainsi, l’ambiance est minimaliste et légère et met en avant des matériaux naturels haut de gamme : travertin, chêne, aulne, marbre, lin.

Dans la pièce principale, la hauteur sous pente ne permet pas d’utiliser l’ensemble de l’espace. J’ai donc choisi de la cloisonner partiellement en son centre. Au fond, là où la hauteur ne permet pas de se tenir debout, c’est une salle de jeux pour enfants qui s’est installée naturellement. L’accès à la pièce principale se fait par des ouvertures ludiques, en forme de cabane, de fenêtre ou de rond. Une ouverture plus large est conservée côté salon pour davantage de sécurité (oui, il faut bien les surveiller ces petits !).

3 vue sur la cuisineUne cuisine linéaire composée uniquement de meubles bas (sauf hotte encastrée dans un caisson blanc) permet d’alléger la pièce. La baie vitrée remplace les fenêtres et permet d’augmenter la luminosité et d’épurer l’ensemble. Le plan de travail en travertin clair et la teinte blanche des meubles vont dans le sens de la clarté. A droite de la cuisine, un renfoncement accueille des rangements ainsi que la colonne lave linge/sèche linge. Ils sont dissimulés derrières deux portes blanches coulissantes toute hauteur. L’espace repas est un plan fixé à la cloison centrale.

La salle de bain se trouve à côté de l’entrée et de la cuisine. Pour permettre d’installer une douche à l’italienne au plus haut étage d’un immeuble, le niveau du sol a été surélevé. La petite salle de douche/WC est conçue comme un couloir recouvert de travertin crème. Le meuble vasque en marbre et acajou délimite les deux espaces.

Dans le prolongement de la cuisine/salle à manger, le salon est cosy. L’espace de circulation jusqu’à la chambre d’enfants est laissé libre grâce à une télévision murale et des guéridons disposés aux deux extrémités du canapé. Au fond de la pièce, deux panneaux en bois font office de cloison pour la première chambre. Ils pivotent en leur centre et offrent la possibilité de créer de la profondeur, d’ouvrir la pièce de manière originale.

La chambre d’enfants est petite mais ludique. C’est une cabane entourée de coffrages de rangements qui bénéficie d’un accès à la salle de jeux spéciale Kids par un petit tunnel en toile.

L’accès à la douce et poétique chambre parentale se fait par le bureau baigné de lumière. La chambre n’est pas en reste grâce à l’installation d’une verrière en bois clair. Des rideaux en lin blanc permettent de rendre toute l’intimité à la pièce le soir venu. Dans cet espace, les rangements sont conçus sur-mesure. Sous le bureau mais côté chambre, des coffres de rangements coulissants ont été intégrés et réutilisent le matériau de la verrière pour plus d’harmonie. Le bois est le matériau privilégié de l’appartement. Utilisé dans plusieurs teintes il permet de rythmer l’appartement tout en lui donnant beaucoup de chaleur.

 

Un commentaire sur “Optimiser une pièce sous pente

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s